Le château Villhardy et le château Maro de Saint Amant ne sont pas ce qu’on appelle des propriétés historiques de Saint-Emilion. Les deux crus n’apparaissent dans aucun des guides œnologiques du 20e siècle et pour cause, leur histoire ne commence qu’avec le nouveau millénaire… Dès leur naissance, la critique les sort de l’anonymat.