En 2005, Stéphane Bedenc acquiert 4 hectares et demi dans la zone sud de Saint-Emilion, au lieu-dit Destieu. La propriété, baptisée Maro de Saint Amant, est totalement indépendante du château Villhardy. Autour d’une belle demeure, le vignoble est rénové en profondeur, le chai agrandi et modernisé. Les résultats ne se font pas attendre et le vin affiche d’emblée la beauté solaire des merlots bien mûrs.